cours micro HF

Les téléphones portables et notre santé


Les dangers des téléphones portables sur la santé

Il existe des risques de dangerosité chez ceux qui utilisent leur téléphone mobiles plus de quinze heures par mois (utilisation intensive). C’est ce que tente de démontrer une enquête épidémiologique nationale auprès de personnes atteintes de méningiomes et gliomes.

Cellphone - Les téléphones portables et notre santé - Les téléphones portables et notre santé

zen-femme-LLes portables peuvent être nuisibles à la santé dans certains cas. Afin de lever tous les doutes, plusieurs mesures on été prises dans certains pays : la mise en place d’études mesurant les effets du téléphone portable, la constitution de groupes d’experts. De même l’Organisation Mondiale de la Santé a demandé les premiers rapports d’expertises.

Dans le but de dédramatiser et pour rassurer le consommateur, de plus en plus d’opérateurs de télécommunication mettent en place des sites d’information sur les effets supposés des ondes dégagées et reçues par ces appareils.

L’origine de cette crainte est apparue en 1991 après le décès (tumeur au cerveau) d’une « accro » du portable. La famille intenta alors un procès au fabricant du téléphone portable mais la plainte fut classée sans suite. A cette époque et par mesure de prudence, les constructeurs et les opérateurs décident de financer les premières études scientifiques sur le sujet.

Bien que les résultats actuels soient encore incomplets concernant les toutes dernières études, nous pouvons néanmoins dégager certaines recommandations. Il n’y a pas que les radiations des micro-ondes dégagées par les téléphones cellulaires qui peuvent créer des problèmes. Nous allons tenter d’aborder aussi les aspects dont on parle peu mais qui posent problème au niveau de notre santé. En effet, nous avons relevé au moins six situations quotidiennes pouvant poser des problèmes si l’on est un des « accros» du téléphone portable.

homme-detente-L

  • Les torticolis causés par l’utilisation excessive des téléphones:

C’est si bête que personne n’y pense. Lorsqu’on coince son combiné téléphonique entre sa tête et son épaule, nos vertèbres cervicales s’arthrosent et provoquent des douleurs. De même, la tension musculaire au niveau du cou et des épaules augmente lorsque nous tenons le téléphone avec le côté de la tête. L’inclinaison latérale du cou est l’un des mouvements les plus éprouvants pour la nuque.

On veut faire plusieurs choses à la fois et l’on « cale »son téléphone pour laisser ses deux mains libres pour d’autres tâches. Les attitudes posturales que nous prenons au cours des appels téléphoniques sont bien souvent incorrectes et peuvent causer aussi des troubles.

  • Conduite et vigilance:

Lorsqu’on utilise une seule main pour conduire nous ne pouvons pas avoir les mêmes réflexes et notre concentration est perturbée. Nous ne pouvons plus être vigilant lorsqu’on fait plusieurs choses en conduisant (réglage de la radio, téléphone, discussions ..).

Les risques d’accidents sont plus importants d’où une augmentation des accidents causés par un manque de concentration au cours de la conduite. Certains pays sanctionnent la conduite en téléphonant excepté si l’on utilise un micro-casque.

  • Savoir vivre et concentration:

Il est très désagréable d’être dérangé par un téléphone qui sonne à un moment inopportun. Il est encore plus désagréable et stressant de discuter avec quelqu’un qui interrompt aussitôt la conversation pour répondre au téléphone. On essai ensuite de relancer la discussion mais on ne sait plus où on en était. Dans ce cas on devient « accro » du téléphone et on considère que le reste est de moindre importance. C’est alors la source de conflits.

On remarquera que les portables sont de plus en plus interdits dans les colloques, réunions, conférences, lors de conférence de presse, même à l’école. Les sonneries perturbent et incommodent notre entourage et voisins.

  • Téléphones et interférences:

Certains appareils sont sensibles aux micro-ondes émises par les téléphones portables. Certaines machines affichent des données fantaisistes ou des résultats non fiables. C’est pourquoi il est déconseillé de faire fonctionner un mobile dans les avions, les hôpitaux, les stations services ..

  • Habiter juste a coté des stations relais:

Puisqu’il y a un doute sur l’innocuité des mobiles nous pouvons très bien ne plus les utiliser et nous en passer (quoique …) ou tout simplement les utiliser raisonnablement !

Mais lorsqu’on habite dans un bâtiment situé prés d’une station-relais ou dans l’immeuble l’accueillant, on a pas le choix. De nombreux riverains sont incommodés et se plaignent de certains troubles de la santé. Des études recommandent que les stations relais aient un rayonnement le plus loin possible des habitations mais ce n’est pas si évident dans les grandes villes. De même, il est recommandé de prendre des précautions toute particulières lorsque les techniciens interviennent sur les émetteurs pour la maintenance.

  •  Les radiations:

Il y a encore des doutes sur l’innocuité des téléphones portables (radiations émises et reçues), il y a un manque de connaissances suffisantes et de recul pour se prononcer avec certitude. Les études sont parfois contradictoires ou incomplètes.

objets connectés

Les fabricants de téléphones portables sont désormais tenus de publier sur les emballages les niveaux de radiation émis en direction de la tête (cerveau) et du tronc. Les consommateurs peuvent ainsi comparer tous les niveaux de radiation des différents modèles mis en vente par les nombreuses marques.

Des chercheurs ont démontrés que les ondes émises de faible intensité pendant une longue durée (18 heures) sur des organismes vivants, des vers C. Elegans (petit ver d’un millimètre environ, transparent et non-parasitaire), entraînaient une réponse cellulaire majeure, une augmentation de température chez cet animal.

Cependant le lien de causalité na pas été démontré et ne s’agissait pas d’humains. A l’heure actuelle et compte tenu des connaissances, il est difficile de démontrer scientifiquement les effets nocifs chez l’homme.

L’ANSES a publiée une étude en 2016 qui indique que les données actuelles ne permettent pas de conclure à l’existence ou non incidences chez l’humain (les enfants), le comportement, les fonctions auditives, le développement, des effets cancérogènes.

Pour résumer cette étude, les experts ont recensé des conséquences négatives sur le bien être, la fatigue, les troubles du sommeil, le stress, l’anxiété. Ils attribuent ces conséquences non pas aux ondes propagées mais à une utilisation  intensive des téléphones portables.

Compte tenu de tous ces éléments, il apparaît préférable d’utiliser des micro-casques et d’utiliser les portables pour des conversations de courtes ou moyennes durées. Le principe de précaution est un bon moyen d’éviter bien des déconvenues.

Les enfants se montreraient davantage sensibles aux ondes électromagnétiques (épaisseur de la boite crânienne plus fine qu’un adulte). Un usage modéré du mobile est plus que jamais d’actualité.

Les smartphones et les objectés connectés émettent et reçoivent des ondes radio. Le corps humain mais aussi celui des animaux domestiques qui nous côtoient en permanence,  en absorbent une partie ce qui induit une élévation de la température des tissus.

Pour cette raison, on mesure le DAS pour chaque appareil électronique commercialisé (débit d’absorption spécifique) et les fabricants sont tenus d’afficher le résultat. La mesure concernant le tronc, la tête, ou les membres (test) est une donnée très utile.

Tous les laboratoires utilisent les mêmes procédures de test car certaines valeur ne doivent pas être dépassées avant de commercialiser un  produit.

Dans certaines situations (réunions, bibliothèques, salles de cours..), il serait bien intentionné de couper la sonnerie de son téléphone ou d’utiliser l’option «vibreur» afin de ne pas déranger les autres. Personne n’est indispensable si c’est urgent on saura vous joindre par un autre moyen moins gênant.

Aidez-nous à éliminer les éventuelles fautes de frappe, les erreurs, coquilles ou incorrections. Elles seront rectifiées rapidement une fois signalées !
Si vous trouvez une faute d’orthographe ou une erreur, sélectionnez le(s) mot(s) concerné(s) via votre souris, puis appuyez à la fois sur Ctrl + Entrée.

Les téléphones portables et notre santé
5 (100%) 4 votes

Laisser un commentaire, un avis :

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
Me notifier des