test-efforts-muscles-L

Précautions lors des activités physiques

Plans d'entraînements et filières energétiques

AVERTISSEMENT : Préalablement à une pratique sportive, consultez votre médecin habituel; surtout si vous envisagez de faire des exercices intensifs. Il s’agit une sage précaution afin d’éviter les accidents musculaires et/ou pathologiques.

Tous les exercices décrits sur ce site ne sont pas adaptés pour tout le monde, certaines précautions élémentaires sont à prendre. Si vous êtes débutants; vous sentez mal’ou incommodé, arrêtez tout exercice et consultez un spécialiste. Les indications et conseils que nous pouvons vous fournir ne remplacent en aucun cas l’avis de votre médecin traitant ou de votre entraîneur sportif. 

Un échauffement est primordial pour préparer notre corps à une activité physique ou sportive, pour avoir une récupération optimum, et éviter les accidents.


L’ échauffement a pour but de préparer notre corps à affronter un effort particulier car on va solliciter notre appareil’locomoteur, cardio-vasculaire.., afin apporter l’oxygène nécessaire à la contraction musculaire et éviter la dette oxygène.

Le but est de solliciter PROGRESSIVEMENT nos organes et augmenter la température interne du corps.

On sollicitera les muscles modérément (pas de charges ou activité intense) pour augmenter leur irrigation et élever la température locale, favoriser une meilleure contraction (élasticité des fibres musculaires). Ceci évitera les accidents musculaires (claquages etc..).

Au niveau des articulations on recherchera l’amplitude maximum des articulations qui peuvent être sollicitées au cours de l’effort (élasticité ligamentaire). Il est recommandé de pratiquer des étirements (stretching) pendant et après l’effort. Les étirements consistent à étirer lentement ses muscles (10 à 30 sec) suivi un relâchement musculaire (10 à 30 sec). On procède ainsi plusieurs fois de suite pour tous les muscles concernés.

On recherchera aussi une augmentation progressive du rythme cardiaque et de l’intensité de la contraction pour favoriser un plus grand débit sanguin pendant l’effort. On obtiendra une meilleure ventilation, une augmentation des échanges gazeux, un meilleur apport oxygène nécessaire à la contraction musculaire.

Sur le plan psychologique, on recherchera la concentration maximale. Il faudra acquérir les automatismes types de la discipline pratiquée et solliciter le système neuro-musculaire (augmentation de la qualité et de la qualité de l’influx nerveux).

Avant toute activité physique un échauffement adapté est nécessaire afin d éviter les accidents et de ne plus pouvoir continuer temporairement son activité favorite. Cet échauffement est déterminant il’doit être, en principe, long et progressif pour éviter un engorgement musculaire.

Négliger ou bâcler l’échauffement, mal’programmer ses entraînements, avoir une alimentation non adaptée et non diététique peut être lourd de conséquences, pour le sportif comme pour l’amateur, le débutant ou le non sportif.

Vous trouverez de nombreux conseils et recommandations sur ce site pour éviter les erreurs les plus communes et vous permettre de pratiquer l’activité de votre choix avec le maximum de sécurité possible.

Une visite médicale préalable est recommandée avant exercer une activité physique et sportive.

Elle a pour objectif principal’de détecter de possibles contre-indications à la pratique une activité en général’ou de certains sports particuliers. Une contre-indication peut être donnée temporairement.

Mais dans certains cas, la contre-indication sera malheureusement définitive (cette liste n’est pas exhaustive, seul’un médecin est en mesure de déterminer une pathologie):

– Infarctus récent du myocarde. Dans certains cas il n’empêche pas un exercice modéré mais interdit la compétition.

– Cardiomyopathies.

– Cardiopathies congénitales.

– L’angine de poitrine instable

– Péricardites et myocardites aigues.

– Les troubles du rythme cardiaque.

– L’angine de poitrine.

– Cas hypertension artérielle.

Un cardiologue peut observer les réactions de notre système cardio-vasculaire à l’effort (test pratiqué par le spécialiste à l’aide d appareillage spécifique).

Des tests simples peuvent grossièrement permettre de savoir si l’on est correctement entraîné. Ainsi, si l’on effectue trente flexions des membres inférieurs pendant quarante-cinq secondes et que l’on mesure sa fréquence cardiaque avant et après l’effort, puis une et deux minutes après le test. Plus le pouls revient vite à la normale, mieux nous sommes entraîné. Seul’un médecin est capable de déterminer de façon fiable si une pratique sportive est contre-indiquée ou non. Les tests de terrain ne sont qu’approximatifs.

Rating: 5.7. From 3 votes.
Please wait...

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Le sujet vous fait réagir ? Donnez votre avis.

wpDiscuz