faq

Le Jet Lag

Mal au Dos
Soulager les douleurs musculaires et articulaires par le froid ou le chaud

Le Jetlag ou décalage horaire du voyageur.

Que ce soit pour les affaires ou bien les vacances le transport aérien est assez pénible lorsqu’on l’utilise pour de longues distances (vols internationaux). A l’étroitesse des espaces réservés aux voyageurs en classe économique et au bruit, s’ajoute des désagréments causés par le décalage horaire et dont effets se prolongent pendant plusieurs jours après l’arrivée à destination.

Le décalage horaire cause bien souvent un syndrome d’ordre pathologique appelé le Jet lag. Celui ci peut causer des effets plus ou moins gênants selon les personnes: troubles du sommeil, de l’asthénie, des troubles de l’humeur, des troubles de l’attention, de la fatigabilité, la perte de ses repères temporels …

Ces symptômes sont d’autant plus marqués que le nombre de fuseaux horaires traversés a été plus important. Le phénomène devient vraiment très gênant au delà de cinq fuseaux horaires franchis (Europe, Amérique ou Asie). Tous les voyageurs en ressentent les effets mais la gravité des symptômes et le temps de récupération varient énormément d’une personne à l’autre. De plus, les problèmes augmentent avec l’âge. Il faut généralement plus de temps pour rétablir l’équilibre lors des déplacements vers l’est que vers l’ouest (à l’aller comme au retour).

En général, les symptômes disparaissent progressivement en quelques jours mais plus rapidement si l’on sait gérer ce trouble. Les professionnels (personnel de l’aviation, hommes d’affaires..) qui sont plus coutumiers des effets indésirables du Jet lag, gèrent généralement mieux les effets subis sur l’organisme.

Le Jetlag casse l’équilibre interne du rythme de 24 heures qui régit notre corps. En effet le matin, lorsque la lumière du jour s’intensifie les niveaux de mélatonine diminuent et nous nous réveillons. Les fonctions de notre corps se synchronisent avec nos cycles de sommeil/éveil et tout au long de la journée en s’appuyant sur nos habitudes (lever, repas, coucher…). Après un long voyage, notre horloge biologique interne peut mélanger les jours et les nuits. En particulier ces troubles sont provoqués par l’absence de lumière, certains enzymes situés dans la glande pinéale (épiphyse située sous l’encéphale) sont activés et le sommeil s’installe.

Ce phénomène est aussi rencontré chez les gens qui travaillent à des heures irrégulières ou durant la nuit mais tout le monde n’est pas touché au même niveau. La médecine s’intéresse depuis peu à ce phénomène très complexe et de nouveaux palliatifs existent pour limiter les effets. Ainsi, la prise de mélatonine (comprimés) apporte à l’organisme un supplément d’hormone et accélère notre réadaptation au décalage horaire. Notre corps «recale» ainsi plus rapidement son horloge interne et limite aussi les effets  “coup de barre”.

Cette substance naturelle «la mélatonine» que le corps secrète naturellement et utilise pour régler la qualité du sommeil . La mélatonine que l’on peut acheter dans les parapharmacies doit être effectué de préférence sous contrôle médical car tous les effets à long terme ne sont pas encore connus. Un surdosage peut également entraîner les effets inverses de ceux recherchés pour limiter les effets du décalage horaire. Les consommateurs lui trouvent de nombreuses vertues: un sommeil plus facile et plus réparateur qu’avec l’utilisation des somnifères, la prévention de la détérioration du cerveau causé par l’âge et les radicaux libres, la réaction positive avec l’activité du système immunitaire durant le sommeil. Des recherches sont encore en  cours pour évaluer tous les effets secondaires que pourrait causer cette molécule.

Les conseils pratiques qui ont fait leur preuve:
  • Bien dormir juste avant le départ. Cela aura un effet positif sur l’adaptation au  décalage horaire. Il est recommandé de faire  une sieste même si l’on est pas fatigué et que l’on reste éveillé.
  • On ne consomme pas d’alcool et de café et l’on s’hydrate d’avantage, surtout pendant le vol. L’alcool et la caféine agissent sur les cycles du sommeil.
  • On préférera un repas léger plutôt que des plats copieux ou gras, surtout lorsqu’une collation est servie à bord de l’avion.
  • L’utilisation de la luminothérapie sur plusieurs semaines a également des effets positifs.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Le sujet vous fait réagir ? Donnez votre avis.

wpDiscuz