argent et revenus - Quitter son club de remise en forme pour un club de sports low cost - Quitter son club de remise en forme pour un club de sports low cost

Quitter son club de remise en forme pour un club de sports low cost

▸⌚ Temps de lecture estimé pour cet article: 8 minutes

Le succès du fitness low cost s’étend à toute l’Europe.

Le but de cet article est de comparer objectivement les atouts et les inconvénients des clubs de remise en forme de type low cost, par rapport aux clubs de remise en forme de type traditionnels et aux clubs de sports haut de gamme plus intimistes.

L’objectif n’est donc pas de confronter et lister tous les tarifs de ces clubs de remise en forme qui ont tous des modèles économiques très différents; ainsi que des tarifs d’abonnement et des frais d’inscription hétéroclites. Il faut pouvoir comparer ce qui est comparable.

En effet, il va de soi qu’un club de remise en forme qui propose des tarifs du type “low cost” ne peut pas prétendre fournir des prestations équivalentes, et de qualités analogues aux salles VIP.

Ces clubs sont très clairs à ce sujet au niveau de leurs documentations publicitaires car ils misent plutôt sur les importantes économies réalisées, que sur la qualité des prestations fournies.  L’offre commerciale est sans équivoque.

En effet, l’atout principal d’un club de sports low cost est le tarif très bas des abonnements ainsi qu’un droit d’entrée réduit (carte de membre). Des prix défiants toute concurrence, ce qui ne veut pas dire non plus la mise à disposition d’équipements bas de gamme.

Quant à l’atout  principal d’une salle plus “sélect” ou traditionnelle, c’est plutôt la mise en avant de la qualité des prestations et des services fournis à la clientèle, la personnalisation des programmes et les installations haut de gamme.

club de remise en forme low cost

La notion de rapport qualité prix :

La perception du prix d’un bien ou d’un service pour un client, c’est la façon dont le consommateur perçoit le prix d’un produit ou d’un service, la réputation d’une marque, l’image perçue d’une enseigne, l’utilité d’acquisition, mais aussi le prix de référence.

Pour un même produit acheté par le consommateur, la valeur perçue peut être différente. Les clients sensibles au prix vont avoir des attentes différentes par rapport aux clients qui s’intéressent davantage à la qualité des produits.

Le prix est donc porteur d’une information sur la qualité. Le prix juste n’est pas le prix le plus bas possible mais celui qui maximise le fameux rapport qualité/prix. La recherche des bons plans sur internet ou dans les magasins est devenue un nouveau mode de consommation.

Désormais le consommateur est disposé à investir du temps et un effort considérable dans la recherche et l’utilisation des informations sur les promotions, dans le but de réaliser des économies subséquentes.

club de sports low cost

Choisir un Club de sports :

Une lecture des avis postés sur internet par des clients des salles de sports peut laisser parfois perplexe. Cela va des incivilités (dégradations, litiges, vols..), à la trop forte fréquentation, en passant par la propreté. Mais club low cost ou pas, les avis des clients permettent de corriger certaines imperfections et d’améliorer les prestations fournies. Les critiques formulées par les consommateurs sont bien souvent constructives.

Les remarques indiquées ci-dessous ont pour but de contribuer à ce que l’approche soit constructive et la plus objective possible. Elles sont légitimes et factuelles. Il vous est possible d’ajouter des commentaires ou avis en fin d’article, en restant bien sûr objectif.

Les salles de sports à prix bas représentent 30 % du marché.

 

 🙂 On a apprécié dans les Clubs de sports Low Cost:

 

  • Les prix vraiment très attractifs des abonnements proposés et qui démarrent à partir de 10 ou 20 euros par mois selon les enseignes. Les salles low-cost ne demandent aucun engagement contractuel sur le long terme. Pour faire des affaires, elles ne comptent pas sur l’absentéisme des clients, mais sur la réduction des coûts et des tarifs. Le client ne paie que ce qu’il consomme. On peut constater que les tarifs pratiqués sont vraiment très  “offensifs” et bousculent les acteurs historiques du marché de la remise en forme.

 

  • Les équipements et installations de qualité, le matériel de musculation est robuste. Le concept étant assez récent, ces salles de gym sont toutes neuves ou récentes. Le matériel cardio est en nombre important et il est diversifié. Des cours sont dispensés via des écrans TV et abordent le cardio training, la musculation ou l’assouplissement.

    Les machines dans les salles cardio traning sont en nombres suffisant, en tout cas en heures creuses. Pour les appareils de musculation, il faut souvent attendre un peu et partager la machine, il est assez difficile de suivre un  programme de musculation dans le bon ordre ou de planifier son entrainement.

 

  • Les formules d’abonnement sont simples et claires (tarif économique, flexible, ou spécifique) et elles ne sont pas contraignantes en terme d’engagement. Si l’on souscrit son abonnement directement via internet, on bénéficie du droit de rétraction de 15 jours (délai légal) ce qui permet de tester le concept et d’annuler son abonnement, si cela ne nous convient pas. Les amplitudes d’ouverture des clubs low cost sont très larges et pratiques (7 jours sur 7 de 8h à 22h30). Certains jours fériés, les horaires sont aménagés. Certaines salles pratiquent également des tarifs encore plus avantageux en heures creuses, c’est à dire de 7h à 12h et de 14h à 17h.

 

  • La souscription d’un abonnement est immédiate, soit en borne interactive dans un club, soit directement sur internet. Il y a une grande souplesse au niveau des modes de paiement proposés (paiement annuel ou mensualités, CB, prélèvement..).

    L’énorme avantage aussi c’est la possibilité de payer mensuellement et de pouvoir annuler son abonnement à n’importe quel moment de l’année.  Il faut juste envoyer une lettre AR 30 jours avant (possibilité applicable sur les abonnements standards).

 

  • Les sociétés multinationales qui commercialisent le concept low cost sont majoritairement des franchises de marque gérés par des entrepreneurs. Ce mode de franchise est très rentable (explosion des ouvertures) et les postulants bénéficient d’un appui et de la renommée internationale de la marque. Les salles de sports sont désormais très nombreuses en terme d’implémentation (centre commerciaux, grandes villes, banlieue et province) et elles couvrent l’Europe entière. Il est donc possible d’accéder à toutes les salles, dans toute l’Europe. Cela est très pratique pour s’entraîner pendant les périodes de vacances y compris à l’étranger. C’est idéal pour les clients qui aiment être indépendants.

remise en forme low cost

 🙁  On a moins aimé dans les Clubs Low Cost:

 

  • Les clubs low cost accordent une place centrale à l’entraînement autonome, ce qui ne veut pas dire non plus que rien n’est fait pour aider les clients (application sur smartphone pour donner des infos et conseils généraux, vidéos d’exercices en option…). Cependant, bien souvent il n’y a pas d’encadrement en salle ni de conseils personnalisés qui sont donnés. Il est possible de faire appel à des entraîneurs personnels dans certains clubs, mais ce n’est pas compris dans le tarif des abonnements. En fait, il s’agit d’indépendants qui utilisent les clubs pour exercer leur activité avec plus ou moins de motivation.

 

  • Cette notion d’entraînement autonome est confuse puisqu’il n’y a pas d’encadrement à proprement parler (pour la correction des mauvaises postures, une possible mauvaise manipulation  des appareils, donner des conseils et recommandations importantes, garantir la sécurité physique des pratiquants, encadrer les utilisateurs débutants…). Les salles de sports répondent à priori aux exigences réglementaires en termes d’hygiène et de sécurité, mais rien ne vaut l’œil avisé d’un professionnel présent en permanence sur place: le conseiller sportif diplômé d’Etat. 

 

  • Certaines clauses contractuelles limitatives de responsabilité et insérées dans règlement intérieur ou dans les CGV. Elles ont pour but de limiter ou d’exclure la responsabilité des clubs de sports. Ces clauses excluent toute responsabilité quant aux dommages subis par les clients à l’intérieur et à proximité des salles.  Ainsi, on peut trouver des clauses du type “ Le club décline toute responsabilité en cas de perte, de dommage et/ou de vol de vos objets personnels et/ou en cas de blessures corporelles survenues dans ou autour du club. Ils ne peuvent être tenu responsable en tant que tel”. On constate par ailleurs qu’aucun certificat médical préalable à la pratique sportive n’est réclamé, et qu’aucun test d’aptitude n’est effectué lors de la première inscription.

 

  • La réduction drastique des coûts d’exploitation. Le personnel en nombre réduit, le manque de contacts humains, la convivialité. Il y a très peu d’encadrement, et l’accueil se fait au moyen de machines automatisées ou de bornes interactives. On ne rencontre ni agents d’entretien, ni le responsable du club, ni de professeurs diplômés d’Etat (le coach avec la tenue du club) qui surveillent en permanence les salles ou les clients. Cela est à priori logique puisque tout est réduit au strict minimum pour bénéficier d’un tarif vraiment très attractif.

    Dans un club classique, l’équipe d’accueil et d’encadrement compte en général environ dix à quinze personnes. Dans un club low-cost, il suffit d’un ou deux postes pour l’accueil.

 

  • Selon les emplacements des salles de sports low cost, la clientèle est très différente et très mélangée en terme de professions et catégories socio professionnelles (CSP +, ou autres). Suivant les horaires ou les quartiers desservis, un club peut être rapidement « bondé ». Les vestiaires sont parfois petits et assez exigus, et certains casiers de rangement sont situés dans les salles de cours juste à coté des appareils. Les services proposés sont limités au strict minimum : peu d’agencement sur les murs (miroirs, écrans TV, etc..), pas de sauna, pas de hammam, spas, jacuzzi ou piscine, pas de prêt de serviettes ou autres services complémentaires (voiturier, restauration..). Les douches sont en nombre très limité (3 ou 4) et sont payantes dans certains clubs de remise en forme. Enfin, les appareils de musculation les plus utilisés par les clients ne sont pas doublés voire triplés pour éviter les longues attentes, comme c’est le cas dans les salles de sports plus classiques.

fitness low cost

En conclusion :

Depuis des années, l’auteur de cet article fréquente assidûment les salles de remise en forme (club de sports associatifs, haut de gamme, clubs traditionnels…). Cet article n’est pas sponsorisé, aucune enseigne ou marque spécifique n’est citée. Cela permet d’avoir une vision globale et objective en condition réelle.

Bien souvent il est proposé aux clients des salles de sports des abonnements ou forfaits (tout compris) pour des prestations qui ne sont pas toujours utilisées (coaching personnalisé, diététique, espaces détente, cours collectifs, nouveaux concepts de cours en vogue, soirées ou ventes privées, parking ou voiturier etc…).

Dans un club classique, il n’y a généralement pas vraiment beaucoup de choix au niveau des formules d’adhésion. On paie surtout pour un droit d’accès privilégié à un club de sports de renom ou de quartier, avec de nombreuses activités disponibles. On règle un droit d’entrée pour avoir accès à des salles de cours spacieuses avec du matériel haut de gamme. Certes dans ces clubs de remise en forme, le personnel est toujours attentif et bienveillant (conseils personnalisés et bien plus..).

Cependant, ces prestations coûtent très chères même lorsqu’on est subventionné par un comité d’entreprise qui prend en charge une grande partie du coût. Le concept des salles de sports “low cost” permet de réaliser d’importantes économies et de ne payer que pour les services que l’on utilise. On ne gaspille plus son argent pour des services superflus ou partiellement inutilisés.

Parfois, le client peut se décourager et ne plus pratiquer en salle par démotivation ou manque de temps. Il a néanmoins payé sa cotisation annuelle qui le lui sera pas remboursée (sauf en cas maladie et sur justificatifs). Les clubs low cost permettent aux clients de résilier leur abonnement en cours d’année sur simple demande via le site internet, moyennant un préavis d’un mois.

Cependant, le concept de “location de salle” sans fioritures et avec peu de valeur ajoutée ne permet pas un suivi “poussé” et un encadrement personnalisé par des spécialistes diplômés d’Etat, ou spécialisé dans leur domaine (master class ou autres techniques).

Un sportif débutant aura vraiment beaucoup de mal à progresser et sera livré à lui même, s’il ne prévoit pas une aide extérieure ou l’appui de pratiquants plus expérimentés (coaching personnalisé mais payant, conseils et motivation de groupe..).

Le client doit donc veiller à ses propres postures et à avoir des objectifs d’entraînements raisonnables pour éviter les blessures, les foulures, les contractures ou un éventuel accident cardiovasculaire.

La clientèle habituée aux salles de remise en forme réalisera une importante économie à condition d’accepter le principe du low cost, c’est à dire à s’entraîner avec des prestations certes fournies en nombre suffisant, mais “à minima”. Cela implique que le pratiquant connaisse bien les appareils et qu’il utilise correctement les machines mises à sa disposition dans les salles.

Cela peut paraître déroutant pour un pratiquant habitué aux salles plus conventionnelles et qui souhaite changer de club de sports, mais les importantes économies réalisées compensent largement les inconvénients. Les personnes à la recherche de tranquillité et adeptes des installations luxueuses ne trouveront probablement pas leur bonheur dans ce type de salles.

Tous les inconvénients ont leurs avantages. Citation de Victor Hugo (Préface Les orientales – 1829).

En complément de cet article, lire le document du Sénat 2013 sur le renforcement de la sécurité des salles de remise en forme.

Aidez-nous à éliminer les éventuelles fautes de frappe, les erreurs, coquilles.
Si vous trouvez une faute d’orthographe ou une erreur sélectionnez le(s) mot(s) concerné(s) via votre souris, puis appuyez à la fois sur Ctrl + Entrée.

Quitter son club de remise en forme pour un club de sports low cost
5 (100%) 6 votes

2
Likez, Tweetez, Commentez, Partagez !

avatar
2 Commentaires
0 Réponses
0 Followers
 
Commentaire le plus populaire
Le plus chaud des commentaires
2 Commentaires totaux
silverRlb Les derniers commentateurs ayant participé à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Rlb
Invité
Rlb

ubériser les salles de sport ou certains services (taxis, locations, vacances..) c’est menacer et remettre en cause les vieux modèles de l’économie traditionnelle !
c kiff kiff

Titre de l'avis :
les salles de sports low cost
silver
Invité
silver

moi j’ai laissé tomber CMG (ex gymnase club) et me suis inscrit chez basic fit. chez cmg Ils ne veulent pas se battre sur les prix. iIs rénovent leur materiel avec des nouvelles activités comme la boxe, le cycling et le yoga qui ne m’intéressaient pas. et comme ma salle… Lire plus »

Titre de l'avis :
le fitness low cost