test-efforts-muscles-L

Anatomie

Rating: 5.0. From 1 vote.
Please wait...
Plans d'entraînements et filières energétiques

Notions élémentaires sur l’appareil locomoteur:

L’appareil locomoteur humain (appareil musculo-squelettique) est le système d’organes qui nous confère l’aptitude à nous mouvoir physiquement. Il se compose du système musculaire, du squelette osseux et cartilagineux ainsi que les éléments rattachés (ligaments, tendons…).

locomotion

A. Il est composé de deux parties:

1- Le système axial.

– La tête ( le crâne et la face).

– Le tronc (thorax, abdomen, pelvis).

2- Le système des ceintures ou appendiculaire.

– La ceinture thoracique comprenant les deux membres supérieurs (humérus, radius, cubitus, carpe, métacarpe, phalanges)

– La ceinture pelvienne et ses deux membres inférieurs (fémur, rotule, tibia, péroné, tarse, métatarse, phalanges).

B. Le système squelettique:

1- La colonne vertébrale ou rachis:

Elle comprend trente trois ou trente quatre vertèbres dont sept vertèbres cervicales(C1 – C7), douze dorsales (T1 – T12), cinq lombaires (L1 – L5), cinq sacrées (soudées de S1 à S5) ainsi que quatre à cinq vertèbres atrophiées pour le coccyx (Co1 à Co4 ou Co5).

La colonne vertébrale a quatre courbures physiologiques. Ces courbures sont les lordoses cervicales et lombaires et les cyphoses thoraciques et saccro-coccygiennes. Il existe de nombreuses possibilités de traumatismes par le non respect de la physiologie rachidienne et/ou le surmenage.

La colonne vertébrale a un grand nombre articulations (risques entorses, de luxations). La présence un disque intervertébral’fait que celui ci peut être écrasé ou se déplacer par de lourdes charges (hernies discales, inflammation nerveuse). Il y a une faiblesse au niveau des charnières (point de changement des orientations des quatre courbures). La présence de moelle épinière à l’intérieur des trous vertébraux et des trente et une paires de nerfs rachidien peut quelquefois causer des pincements occasionnant des inflammations.

Pour éviter tous ces traumatismes, il est recommandé:

– ne pas réaliser des efforts avec des charges importantes ou alors maîtriser parfaitement les gestes techniques.

– conserver les courbures de la colonne sans les inverser ou les accentuer, soulever des charges avec ses jambes (fléchies) et non avec son dos.

– faire glisser la charge le plus prés possible du corps, ne pas éloigner la charge de l’axe du corps pour ne pas augmenter le bras de levier.

– maintenir les vertèbres lombaires plaquées au sol’dans les exercices abdominaux.

– éviter toute surcharge pondérale que cela accentue les courbures.

– surveiller l’équilibre du bassin.

Remarque sur l'équilibre du bassin:

Un problème de déséquilibre du bassin peut être à l’origine de déviations de la colonne vertébrale (attitude scoliotique-plan frontal, hyperlordose ou hypercyphose-plan sagittal) car le bassin conditionne la bonne position de la colonne.

Il faut donc proscrire les attitudes ou exercices qui provoquent un mauvais placement ou un blocage du bassin dans une mauvaise position.

 la forme

2- Le système squelettique appendiculaire:

A. La ceinture scapulaire et le membre supérieur.

a. La ceinture supérieure

Elle est composée de la clavicule et de l’omoplate permettant de relier le membre supérieur au tronc.

b. Le membre supérieur

Il est composé par l’humérus qui est l’os du bras, du radius et cubitus pour l’avant bras, la carpe (8 os en 2 rangées) et métacarpe (5 os) pour la paume de la main, et 14 phalanges pour les doigts.

B. La ceinture pelvienne et le membre inférieur.

a. La ceinture pelvienne

Elle se divise en 3 parties. Les 2 os iliaques (ischion, ilion et pubis) et le sacrum avec le coccyx.

b. Le membre inférieur

Il est composé par le fémur qui est l’os de la cuisse, le tibia et le péroné qui sont les 2 os de la jambe, la tarse (7 os) et métatarse (5 os) qui forment le pied et 14 phalanges qui forment les orteils.

C. Le crâne.

Il est formé de 2 parties. Le neurocrâne contenant le cerveau et le splanchnocrâne supportant la face.

 kyne

3- Le système articulaire:

Une articulation est un ensemble éléments et de structures assurant la continuité ou la discontinuité entre 2 pièces osseuses.

Selon leur mobilité on les regroupe en trois catégories:

– les synarthroses (immobiles: crane..).

– les amphiarthroses (peu mobiles ou limitées: vertèbres..).

– les diarthroses (grande amplitude et mobilité: épaule avec 3 degré de mobilité).

Un entraînement sportif peut augmenter l’amplitude articulaire et donc la souplesse.

Il existe deux types accidents articulaires, les entorses (traumatisme sans déplacement des surfaces articulaires) et les luxations (traumatismes accompagnés de déplacement). Pour en savoir plus, se reporter à notre dossier “traumatismes”.

 muscles

4-Le système musculaire:

Nous avons plus de 215 paires de muscles squelettiques dans le corps. Ces muscles ont des tailles, des formes et des modes utilisation différents.

Un muscle est composé de paquets de faisceau de fibres. Chaque fibre est composée de stries longitudinales et de stries transversales faites de successions de disques clairs (actine) et sombres (myosine).

Nous avons trois types de fibres, l’entraînement peut améliorer la qualité une fibre.

Type I: contraction lente. (filière énergétique aérobie – efforts de type endurance dans le temps, filière énergétique aérobie).

Type II a: puissantes et à contraction rapide. (filière énergétique anaérobie alactique – force/vitesse, ces fibres prédominent au niveau des membres supérieurs, efforts de type intenses et peu résistants dans le temps).

Type II b: résistance, ce type de fibre prédomine au niveau des membres inférieurs. (anaérobie lactique – efforts de type très intense et très peu résistant dans le temps).

Association qualitative et quantitative temporo-spatiale des muscles:

Tout mouvement coordonné nécessite l’application une force musculaire. Cette force musculaire est assurée par:

Les muscles agonistes ou muscles moteurs initiaux, les premiers responsables du mouvement.

Les muscles antagonistes sont des muscles qui ont une action opposée aux muscles agonistes du mouvement (biceps brachial’- triceps brachial).

Les muscles synergiques sont des muscles qui ont la même action à un moment, à une intensité, à une amplitude articulaire et pendant une durée donnée (ex: biceps brachial’et court supinateur). Ils assistent les agonistes.

C est la finesse des ces actions opposées qui fait la précision un mouvement.

bodybuilding-homme-L

On distingue trois principaux modes de contractions:

concentriques (l’action principale du muscle est en général’un raccourcissement, il y a mouvement de l’articulation et la contaction est considérée comme dynamique)

statiques (les muscles se contractent sans générer de mouvements, le muscle produit une force mais sa longueur reste la même, l’articulation ne bouge pas)

excentriques (les muscles peuvent exercer encore de la force lors d’une contraction avec un allongement du muscle, il y a mouvement de l’articulation c’est une contraction dynamique).

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Le sujet vous fait réagir ? Donnez votre avis.

wpDiscuz